FANDOM


Picture 3 (2).jpg

Le Shinda, symbole de la Shooting Gold et, par extension, du Shootism (estampe New Jeddhist)

La Shooting désigne traditionnellement le groupe formé par Shootman lorsqu'il a accedé à la divinité, et était originellement composé des premiers disciples de Shootman : Guigui, Djib's, Dirty, Mikau, Braillane, Baron et Charlexandre.

Origine

L'idée d'une réunification au groupe que formaient Shootman et ses disciples lorsqu'il était encore avec eux survint de la volonté de Shootman de faire perdurer ses actions lorsque sa forme matérielle aurait disparue. Pour que personne ne prenne jamais le contrôle de ce groupe en place et faveur de l'esprit de Shootman, il inculqua les rites initiatiques à Guigui et Djib's qui s'entre-"baptisèrent" les premiers en tant que premiers Shootist, puis à leurs suites Mikau, Dirty, Charlexandre, Braillane, et Baron en dernier.

Shooting Blach

La Shooting Blach est le nom donné par les premiers Shootist à cette organistation, dont le symbole était le chiffre 8 (représentant l'infini vertical) barré de deux traits verticaux, symbolisant en fait la transcandance de Shootman et de La Force ensemble.

Shooting Gold

La Shooting Gold est une forme évoluée de la Shooting Blach résultant de la dissenssion entre Braillane et Djib's. Lors de sa trahison, Braillane fut jugé par ses pairs et renvoyé du groupe puis conduit à l'exil, suite à quoi Djib's, au bout d'un moment, voulût s'arroger le pouvoir sur la Shooting parcequ'il se considérait comme
Schéma.jpg

Schéma primaire de la Dictature Maxguiguilienne

un de ses précurseurs. Il resta le chef de cette tyranie soudaine quelques brefs temps avant de se faire renverser par Mikau et Guigui, qui devinrent les deux principaux dirigeants de la Dictature Maxguiguilienne en mettant Djib's à l'écart de leur système, le nommant ainsi Pleutre de La Shooting ; Alors que les autres Shootists eurent des grades plus gracieux tel Dirty qui devint le Grand Chef des jeunesses Maxguiguiliennes, ou encore Charlexandre devenu ainsi Grand Chef des taxes Maxguiguiliennes. Après ce second règne de terreur où les deux dictateurs profitèrent de leur "coup d'état" pour faire n'importe quoi, ils abandonnèrent leur position de leur propre chef et revinrent au fonctionnement originel de l'organisation (Cependant la Dictature fut un évènement culturel si important qu'il imprégna Djib's dans la mémoir collective comme le Pleutre de la Shooting). A partir de là, les différents rituels pour honorer la mémoire de Shootman furent inventés, et appliqués.

Rituels

Les rituels se pratiquaient pendant la journée, souvent avec l'aide involontaire de non-initiés, entre les heures alloués à l'éducation. Ils prenaient la forme de défis lancés entre Shootist, et souvent les initiatives étaient beaucoup mieux reçues. Au bout d'un certain moment et s'il excellait dans son domaine rituel, un Shootist avait l'immense honneur de se voir décerner un Gold, petite statuette en or vue comme la plus grande distinction accordable à un Shootist.

Liste non-exhaustive des Rituels de la Shooting :

  • Sau'trambolyon : cette pratique physique servait d'entraînement et consistait en une course d'obstacles parcourue avec un partenaire accroché au dos ; ainsi en cas de chute, c'était le plus rapide à s'orienter dans l'air qui ne finissait pas écrasé par l'autre.
  • Bouffhe : la Bouffhe était pratiquée pendant les repas, et consistait en un mélange aléatoire de tous les ingrédients de la tablée et d'en rajouter pour au final donner le plat le plus inmangeable possible. Le fait de se nourrir d'une chose malgré le dégoût que cette chose peut apporter était très important, et entraînait les meilleurs Shootists dans ce domaine à adopter le plus de détachement possible (le vomissement étant considéré comme un acte d'impiété énorme, ceux qui régurgitaient pendant la Bouffhe étaient considérés comme faibles). Le côté d'entrainement à la fois physique et mental de cet exercice rendit la pratique de la Bouffhe extrêmement populaire.
  • Karmikaz : cette discipline mêlait aussi mental et physique puisqu'il fallait trouver le moyen de troubler psychologiquement l'adversaire et le provoquer, pour ensuite trouver le meilleur moyen de fuir puis se jouer de lui, en utilisant son environment immédiat.


Liste des Gold gagnés dans l'Histoire :

  • Sau'trambolyon : Dirty, Charlexandre.
  • Bouffhe : Mikau
  • Karmikaz : Guigui


Finalité

Lors du retour de Shootman et la partition de ses disciples, La Shooting fut plus ou moins oubliée, même si évoquée plus tard de nombreuses fois. Toutefois, n'ayant jamais été officiellement dissoute, l'organisation existe théoriquement toujours.

Liens culturels

- C'est de la renommée universelle de ce groupe que provient la célèbre expression "cracher sur un gang" pour exprimer une insulte faite à un trait physique ou moral. Elle vient d'une locution adressée à Mikau par un de ses ennemis: "Toi et toute ta lignée, tous tes amis, connaissances, famille, futures passées et présentes, je les tuerai ces bâtards" ; ce à quoi Mikau répondit "QUOI ? Tu craches sur mon gang ?!"

- Sur les planètes où le Shootism est le plus populaire, diverses représentations de la dictature maxguiguilienne sont toujours présentes.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard